Ton repère c’est toi.

Je t’explique…

Dans mon fort intérieur, j’ai trouvé un point d’ancrage. C’est devenu mon repère-racine.

Quand je me sens perdue dans la compréhension de ce qu’il se passe autour de moi, dans une relation ou dans une situation, je tourne le regard à l’intérieur de moi et je me demande : Comment je vais ? Qu’est-ce que je ressens ?

Et ce que je ressens, les émotions vivantes en moi deviennent mes repères personnels, ma vérité de ce qui est en train d’être vécu, je me base là-dessus.
Et ensuite, je communique avec l’autre.

Par exemple :

Je suis dans une relation où à un moment je ne comprends pas le comportement de l’autre.
Son comportement ne fais pas sens pour moi, il ne me donne pas assez d’informations pour que je le comprenne ou les informations que je capte me perdent.

Au lieu de chercher à comprendre l’autre, j’essaie de sentir comment je me sens.


Comment je réagis face à l’autre qui a un comportement que je ne comprends ?
Comment mon corps réagit ? Mon cœur s’accélère, ma respiration est saccadée, je sens mon corps comme pétrifié, j’ai une vague de frisson, j’ai mal au ventre, un poids dans la poitrine, etc… .
Et savoir que je ressens de la peur face au comportement de l’autre, m’apporte de la sécurité intérieure car je suis claire avec moi-même.

Et de cette sécurité et clarté intérieure, je peux communiquer avec l’autre pour lui partager mes ressentis et lui demander s’il peut me donner plus d’informations sur ce qu’il est entrain de vivre.

L’autre ne donne plus aucun signe ? Aucun signal ? Ton repère c’est toi.

Tu as l’impression que l’autre se pose des questions sur votre relation ? Pose-toi la question : Où en es-tu dans cette relation ? Comment te sens-tu dans cette relation ?

Ce retour vers soi, permet de retrouver notre pouvoir.
Nous avons une capacité d’action sur ce que nous vivons.

Se prendre comme repère permet de se rappeler que nous pouvons agir, choisir, réagir, prendre le lead.
Cela nous permet de reprendre la main sur ce que nous vivons.


Laisser un commentaire